Réseaux sociaux : taper dans l’oeil des recruteurs en dix points

Le bon usage des réseaux sociaux exige quelques précautions et un peu d’habileté. Ayez en tête ces règles de base, elles vous aideront à vous faire remarquer.
Vous cherchez à vous faire repérer par les recruteurs ? Être présent sur les réseaux sociaux ne suffit pas. Encore faut-il apprendre à s’en servir en tant qu’outils de recherche d’emploi. Nos conseils.

1- Réfléchissez à l’image que vous voulez donner

Avant de vous lancer, réfléchissez à l’image que vous souhaitez véhiculer sur les réseaux sociaux. Qu’elle demeure cohérente par rapport à votre e-réputation actuelle. Vérifiez ce qui se dit de vous en utilisant le système d’alertes de
Google. Pour cela rendez- vous sur http://alerts.google.com et remplissez le champ Requête de recherche en tapant votre prénom + votre nom. A signaler aussi Getaboutme.com et Whataboutme.intel.com qui vous permettent de visualiser graphiquement votre présence sur les réseaux sociaux.

2- Rejoignez les réseaux sociaux les plus pertinents

Publiez avant tout votre profil sur les réseaux professionnels généralistes : Viadeo et Linkedin sont devenus des passages obligés pour assurer votre visibilité sur le Web. Recruteurs, collègues, anciens collègues, chasseurs de têtes et responsables des ressources humaines, tous y parlent business et opportunités. Mais n’oubliez pas de repérer le ou les réseaux spécialisés dans votre secteur d’activités, à l’exemple de Digikaa.com pour les pros du numérique. Enfin, pour dénicher un job à l’étranger, inscrivez-vous sur les réseaux locaux. Les plus fréquentés - bien sûr ! – comme Xing.com en Allemagne.

3- Etablissez un profil qui vous ressemble

Sur tous les sites que vous fréquenterez, renseignez précisément votre profil : intitulé du poste, recommandations, diplômes, dates, noms de sociétés, etc. Indiquez si vous êtes en recherche active ou simplement en veille. « Avec un profil complet, vous aurez plus de chance d’être trouvé et donc contacté par un recruteur », affirme Laurence Bret Stern, directrice du marketing chez Linkedin. Et comme sur les sites de rencontres. N’oubliez pas de mettre votre photo : « Les profils avec photo sont dix fois plus consultés que les autres ». souligne Nicholas Vieuxloup, directeur des opérations de Viadeo.

4- Choisissez les bons mots-clefs

Sur les réseaux sociaux, tout comme sur les autres sites d’emplois d’ailleurs, pour repérer les meilleurs candidats, les recruteurs tapent des mots-clefs dans les moteurs de recherche. Attention donc, aux mots que vous employez ! « Le mot marketing veut tout et rien dire », souligne ainsi Stéphanie Utasse. Pour cette chasseuse de têtes du cabinet de recrutement Chantal Baudron, « les mots-clefs utilisés dans un profil doivent être les plus précis possible. » Aidez- vous pour cela des annonces publiées par les recruteurs. Surveillez aussi les mots utilisés sur les profils de vos concurrents afin de mesurer la pertinence des vôtres. Indiquez- les en anglais si votre métier exige la langue anglaise.

5- Participez pour vous faire repérer

Publier son profil ne suffit pas. Montrez-vous ! Fréquentez les pages des entreprises qui vous intéressent. Sur Linkedin et Viadeo, rejoignez des groupes d’anciens élèves ou collègues ... et faites figurer vos centres d’intérêt sur votre profil. Participez aux discussions et répondez aux questions. Les réseaux sociaux sont d’abord des plateformes d’échanges, donc C’est en donnant que vous recevrez, que vous apparaitrez comme un expert et que vous serez repéré. Ce n’est pas si chronophage que cela : selon une récente étude commandée par Linkedin à l’institut d’études Ipsos Mori, 9 minutes par jour suffiraient pour faire avancer sa carrière grâce aux médias sociaux.

6- Veillez à préserver votre vie privée

« Il faut vraiment séparer vie professionnelle et vie personnelle. Ce que font de leurs soirées les candidats, les recruteurs n’ont pas à le savoir » conseille Stéphanie Utasse. Il en va de même pour vos collègues et vos managers. Car même si on ne l’avouera qu’à mots couverts, dans le milieu du recrutement, aussi, on vous « googlise » ! Aussi ne postez rien sur les réseaux sociaux qui risque de vous porter préjudice. Vous envisagez d’utiliser Facebook pour le travail ? Bonne idée, à condition de recourir à cette astuce confiée par Benoit Bliard, chargé du développement et directeur commercial du site emploi sur Facebook, OhmyJob : « Créez-vous deux pages. L’une strictement privée pour les amis, la famille, l’autre estampillée Travail pour toutes vos relations professionnelles ». Ce conseil vaut aussi pour tous les autres réseaux grand public, Twitte, Instagram, Google+ ....

7- Ciblez vos ‘amis’ et les amis de vos amis

Recherchez les entreprises qui vous intéressent et les personnes qui en occupent les postes clefs : directeur des ressources humaines et responsables opérationnels. Si possible, plutôt que de les solliciter directement, faites- vous présenter par l’un de vos contacts déjà en relation avec. C’est là tout l’intérêt des réseaux sociaux, professionnels ou non. N’oubliez jamais que les« amis » de vos « amis » peuvent devenir vos « amis ». Que vous soyez en recherche d’emploi active ou pas, n’ayez donc aucun scrupule à fureter régulièrement dans leurs carnets d’adresses.

8- Mettez en avant votre expertise

Affichez votre expertise dès que vous en avez l’occasion. Par exemple, partagez votre dernière présentation PowerPoint sur Slideshare ou Scribd. Si vous avez le temps, tenez un blog professionnel. Sinon, partagez au moins des actualités liées à votre métier sur Twitter. Usez de cette ficelle que nous livre Gregory Herbé, cofondateur de MyJobCompany : « Afin d’y consacrer moins de temps, ayez recours à un service de curation de contenu comme scoop.it ». De tels services permettent de réaliser une veille automatique, à partir de mots-clefs ou de thèmes prédéfinis, et de la partager sur les réseaux sociaux. Et, surtout n’hésitez pas à suivre les twittos influents de votre secteur d’activité, et à mettre des hashtags sur tous les sujets qui vous intéressent. Le hashtag, symbolisé par un #, sert à centraliser les messages autour d’un terme bien précis.

9- Assistez à un maximum d’événements

Rendez- vous à des « soirées networking ». Ces évènements permettent à leurs participants d’établir de nouveaux contacts de visu, dans une ambiance détendue. Généralement autour d’un verre, et dans des lieux branchés ou huppés. Souvent, ils ne sont pas organisés par les réseaux sociaux eux-mêmes, mais par certains de leurs membres. Cela n’ôte en rien l’intérêt que vous devez leur porter. Choisissez ceux traitant de thématiques liées à votre recherche d’emploi. « Ce sont autant d’occasions de rencontrer, d’échanger, de se montrer, justifie Julien Maleinge, cofondateur de Doyoubuzz, l’un des meilleurs moyens de trouver un job. »

10- Etudiez attentivement les offres payantes

Sur beaucoup de réseaux sociaux, payer permet de profiter pleinement des fonctions les plus intéressantes. À vous d’estimer si cela vaut le coup, en fonction de l’utilisation que vous voulez en faire. Ainsi, sur Linkedin comme sur Viadeo, devez-vous être abonné pour accéder, de façon exhaustive, à la liste des personnes ayant consulté votre profil. Sur Linkedin, payer est également indispensable si vous désirez envoyer des messages à de nouveaux contacts potentiels. Et encore, selon l’abonnement choisi, vous ne pourrez poster que 5 ou 10 missives maximum par mois. Le même principe s’applique si vous sollicitez régulièrement vos relations pour tenter d’établir de nouveaux contacts issus de leur carnet d’adresses. Selon l’abonnement, vous ne pourrez avoir que 10, 15 ou 25 demandes d’introduction en attente à la fois. Sur Viadeo, l’abonnement le moins cher vous donne un accès illimité à tous ces services. Tout cela est donc à étudier de près.

Quand faut- il s’inscrire sur un réseau social ?

Il ne faut pas attendre vous attendre de se retrouver demandeur d’emploi. On a tous un réseau de connaissances que l’on peut, grâce aux réseaux sociaux, cartographier, développer, faire fructifier. On doit s’y atteler le plus tôt possible. Bac en poche, dès que vous êtes étudiant, essayez d’intégrer vos maîtres de stage et vos condisciples dans votre réseau. Leur présence vous sera précieuse plus tard. Après, tout est affaire de pratique et d’audace. Que vous cherchiez un emploi ou un stage, il ne faut pas vous attendre à ce que les recruteurs vous trouvent facilement et vous déroulent le tapis rouge. Il faut aller à leur rencontre, se tenir en veille, être acteur, oser solliciter son réseau, frapper aux portes, se renseigner… Bref, osez, soyez culotté, vous verrez, ça paie !

Quels outils doit-on privilégier ?

Les réseaux professionnels : Viadeo, Linkedin. Et aussi Doyoubuzz pour le CV interactif, impressionnant en matière de référencement. Avec ça, vous serez sûr d’apparaitre sur les trois premières pages de Google quand on tape votre nom. Twitter permet aussi de gagner en visibilité, sur le Web à condition de suivre les bonnes personnes et de participer aux conversations intelligemment. Veillez aussi, quel que soit le panel de services que vous utilisez, à être cohérent afin de vous bâtir une identité numérique qui vous ressemble : laissez partout les mêmes infos, la même image.

Ce que l’on déconseille impérativement ?

Evitez d’accepter toutes les demandes de contacts, même celles de gens que vous ne connaissez pas. Cela risque de devenir n’importe quoi. Il n’y a pas différence entre nos vies offline et online. C’est le même réseau.

614 visites depuis le 17 janvier 2013. Pour citer cet article :
Simon Florentin Adjatan, Réseaux sociaux : taper dans l’oeil des recruteurs en dix points. [En ligne : http://adjatan.org/tics-et-astuces/article/reseaux-sociaux-taper-dans-l-oeil-des-recruteurs] Consulté le 03-12-16