Environnements de formation à distance et présentielle

En tant que Information Management Analyst à la Banque mondiale, région Afrique, mon travail nécessite de temps en temps que j’anime des sessions de formation. Ces sessions couvrent suivant le besoin les techniques d’archivage (papier), les techniques de gestion électronique des documents, les techniques de gestion des documents électroniques, et aussi les politiques d’accès à l’information. Suivant les cas, je dois me rendre dans le pays bénéficiaire, ou le faire à distance, mon public étant les fonctionnaires de l’institution. Mais de plus en plus, nous privilégions les formations à distance, utilisant des techniques comme Adobe Connect http://www.adobe.com/products/adobeconnect.html, Webex de chez Cisco http://www.webex.com/ ou un système classique de vidéoconférence couplé avec People+ Content de chez Polycom http://www.polycom.com/products-services/hd-telepresence-video-conferencing/realpresence-accessories/people-content-ip.html.

La semaine dernière, je donnais ce type de formation à distance. J’étais à Cotonou, mes apprenants étaient à Nouakchott, Mauritanie. Avec eux, il y avait un autre collègue brésilien, arrivé de Washington pour les tris et éliminations. C’est lui qui a eu l’idée de prendre une photo de la session, me montrant à distance, avec les apprenants en PIP (Picture in Picture). Il a ensuite photographié une illustration décorant le bureau de Mauritanie, où l’on voyait un environnement d’apprentissage, plutôt d’un autre type... La comparaison des deux environnements, des deux concepts m’a beaucoup donné à réfléchir. J’ai pensé que cela pourrait inspirer aussi d’autres personnes ; aussi, je partage. Et puis il paraît que la fillette sur la photo avait un vêtement similaire au mien... Coïncidence ?

1531 visites depuis le 6 mai 2013.

Vos commentaires

<< Article précédent : Mai 2011 à Addis, Ethiopie|