Adobe fait main basse sur Macromedia

20 avril 2005 Lectures 0

La fusion des deux plus grands éditeurs américains de logiciels est lancée. Ce mariage entre Adobe et Macromédia par consentement mutuel devrait donner naissance à un nouveau géant dans le secteur de la création graphique et de publication multimédia. Les attentions affichées sont également de contrer le géant Microsoft avant la sortie de son logiciel Longhorn, cette future version de Windows devrait intégrer de nombreuses fonctions de publication.

L’éditeur américain de logiciels Adobe va s’offrir son concurrent Macromedia pour un montant global de 3,4 milliards de dollars. Concrètement, la transaction doit s’effectuer exclusivement par échange de titres. Selon les termes de l’accord accepté par les deux conseils d’administration, les actionnaires de Macromedia recevront pour chacune de leurs actions 0,69 action Adobe. A terme, ils devraient détenir environ 18% du nouvel ensemble fusionné. Cette opération qui devrait être bouclée à l’automne 2005, doit désormais recevoir l’aval des actionnaires respectifs des deux sociétés et des autorités fédérales de la concurrence.

Cette fusion entre les deux américains Adobe et Macromédia confirme l’émergence d’un géant dans le secteur de la création et de la distribution de contenus multimédias. Créé il y a maintenant vingt-cinq ans, Adobe est à l’heure actuelle l’un des grands éditeurs de logiciels de la Silicon Valley, l’une des références dans la création et diffusion graphique sur le Net. On lui doit les logiciels Acrobat Reader (le lecteur de fichier PDF), Photoshop et Illustrator. De son côté, Macromédia lancé en 1992, concentre aujourd’hui les deux produits vedettes du marché de l’édition de sites web : Dreamweaver et Flash.

Contrer le Windows du futur

C’est dire le poids de ce nouveau groupe, qui devrait, si l’on en croit le communiqué des deux sociétés, développer des logiciels encore plus aboutis pour les utilisateurs expriment encore mieux leur créativité. Après la fusion, le nouveau groupe devrait poursuivre ses activités sous la seule marque Adobe. La complémentarité des produits des deux éditeurs devait éviter les suppressions de postes, selon les premières déclarations officielles. Ce rapprochement marque également le début d’une stratégie à l’international. C’est d’ailleurs au patron de Macromedia Stephen Elop que devrait revenir la responsabilité des opérations mondiales du nouveau groupe.

Mais le PDG d’Adobe Bruce Chizen qui gardera cette fonction dans le nouvel ensemble, n’a pas caché également que l’objectif prioritaire est de s’opposer à un autre géant de l’édition informatique : Microsoft, avant la sortie de son logiciel Longhorn. Le groupe de Bill Gates ne cache pas ses ambitions en matière de plates-formes de distributions de contenus. La future version du système d’exploitation Windows baptisée pour l’instant « Longhorn » devrait, en effet, intégrer de nombreuses fonctionnalités de publication et création graphiques.


Voir en ligne : RFI

Pour citer cette brève :
Simon Adjatan, Adobe fait main basse sur Macromedia . [En ligne : http://adjatan.org/lectures/Adobe-fait-main-basse-sur-Macromedia] Consulté le 26-11-16

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.